Rodeo Drive - Guide Les États-Unis d'Amérique - Vacances America

Rodeo Drive

Rodeo Drive incarne l’identité bling-bling de Beverly Hills. C’est le terrain de jeu des stars hollywoodiennes et des fashionistas pour faire leur shopping, se pomponner chez le coiffeur, se restaurer, et bien plus encore.

Histoire

Rodeo Drive, bien avant de devenir la rue du shopping, était une voie banale menant au ranch de Rodeo de las Aguas. En 1906, en investissant dans le terrain, l’entrepreneur immobilier Burton E. Green a apporté un changement radical dans la région. Sous la direction du paysagiste Wilbur D. Cook, d’importants réaménagements ont été réalisés et l’endroit a été renommé Beverly Hills. L’année suivante, en 1907, Rodeo Drive a été officiellement tracée sur les plans de la ville.

L’ère des boutiques de luxe a commencé en 1949 avec l’ouverture du tout premier magasin, Carroll & Co. Le second arrivé est Giorgio Beverly Hills de Fred Hayman, en 1967, qui se démarquait par ses cocktails sophistiqués et son service de livraison en Rolls-Royce. D’autres enseignes prestigieuses ont suivi, notamment Vidal Sassoon en 1969 et Van Cleef & Arpels en 1970. La rue commerçante de luxe a continué de se développer, encouragée par la création du Centre commercial Rodeo Shopping en 1983 et du Two Rodeo Drive en 1989.

Découvrir le Rodeo Drive

De nos jours, plus de 100 magasins peuplent la rue, qui possède également son Triangle d’Or, comme à Paris. Même si les tarifs ne sont clairement pas donnés à tout le monde, ne vous privez pas d’explorer Rodeo Drive. Rien n’interdit le lèche-vitrine et en même temps, vous pourrez croiser de splendides décapotables et autres voitures de luxe. Considérez-vous privilégié si vous avez la chance d'apercevoir une célébrité dans les parages, car les VIP font généralement leurs achats dans des salons privés inaccessibles au grand public.

Un carrefour des grandes marques

Les rues parallèles abritent quelques boutiques, mais sont loin de rivaliser avec l’offre de Rodeo Drive qui rassemble les marques les plus chères du monde, à l’instar de Louis Vuitton et Prada. Pour vous donner une idée de l’extravagance qui règne ici, rendez-vous au House of Bijan, considéré comme le magasin le plus onéreux de la planète, où une simple veste en cuir peut vous coûter la bagatelle de 15 000 dollars !

Flânez sur les allées pavées du Two Rodeo Drive

Le Two Rodeo Drive est un centre commercial en plein air où l’élégance européenne se mêle au dynamisme du commerce à l’américaine. Baladez-vous le long du Walk of Style, en admirant les plaques au sol qui honorent les figures emblématiques du monde de la mode et du design. Sur chaque plaque, vous pourrez lire une citation d’une icône, de quoi nourrir votre inspiration. Tout au sud de la promenade, vous rencontrerez la fabuleuse statue « Torso », représentant un torse féminin nu.

Visitez les galeries d'art

Rodeo Drive ne se limite pas à une rue du shopping ; l’avenue se dote également de belles galeries d’art où les citadins et les touristes à petit budget peuvent s’émerveiller sans se ruiner. Parmi les adresses incontournables, la Galerie Michael occupe une place d’honneur, mettant en lumière la splendeur et l’intemporalité des beaux-arts. Parcourez sa collection d’œuvres de classe mondiale méticuleusement rassemblées et enrichie au fil de quatre décennies.

Vous recherchez l’art contemporain ? Il faudra bifurquer sur Beverly Drive pour profiter des expositions de la Mouche Gallery. La Gagosian Gallery sur North Camden Drive est une autre attraction populaire pour découvrir le travail des artistes internationaux comme Takashi Murakami, Jeff Koons et bien d’autres encore.

Rodeo Drive, un lieu de tournage prisé

Cinéastes, acteurs, chanteurs et autres artistes, nombreux sont ceux qui ont été charmés par le décor et l’ambiance prestigieuse de Rodeo Drive. La rue a servi de toile de fond à des films et des clips connus, dont :

  • Pretty Woman (1990), un film culte dans lequel Julia Roberts fait du shopping dans les boutiques de l’avenue.
  • Le Flic de Beverly Hills II (1987)
  • Clueless (1995)
  • La série télévisée Beverly Hills 90210
  • Les tubes « California Gurls » de Katy Perry (2010), « Pretty Girls » de Britney Spears et Iggy Azalea (2015), « I Love LA » de Randy Newman (1983), etc.

Comment s’y rendre

En tant que pôle commercial, Rodeo Drive est desservie par de nombreux transports publics. Pour planifier votre trajet, consultez le site web du Los Angeles Metro, où vous trouverez les horaires et les itinéraires des bus en fonction de votre point de départ. Les taxis coûtent chers, optez plutôt pour les services de covoiturage comme Uber ou Lyft si vous recherchez davantage de confort et une solution de transport personnalisée.

Ou alors, si vous voulez vous faire plaisir et vivre une expérience de luxe, laissez-vous tenter par une balade en limousine pour rejoindre Rodeo Drive. C'est un choix élégant, qui correspond parfaitement au côté clinquant de Beverly Hills.

Quand visiter

La majorité des magasins de Rodeo Drive sont accessibles de 10h à 19h pendant la semaine (jusqu’au samedi). Le dimanche, ils ouvrent plus tard, à midi, et ferment à 18h ou 19h.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03