Fort Myers

Lovée dans le golfe du Mexique, la ville de Fort Myers est populaire pour ses plages, ses bars à fruits de mer, ses boutiques et ses îles coralliennes. Tour d’horizon de la station balnéaire.

Fort Myers, une perle de la côte floridienne

L’envie d’un dépaysement sous le soleil des Tropiques déverse une masse de vacanciers sur les plages de Fort Myers. Dès le retour des beaux jours, ils arrivent de tous les pays pour profiter des richesses naturelles que recèle ce bout d’éden au sud-ouest de la Floride. Les attractions sont multiples : pêcher des coquillages multicolores, construire des châteaux de sable, jouer au jet ski ou à la planche à voile sur Fort Myers Beach, partir en croisière à la rencontre des tortues et des dauphins… Voilà ce que réservent Fort Myers et ses 80 km de littoral, que les Indiens Calusa ont occupé jadis avant l’immigration blanche. À l’exclusion du tourisme balnéaire, la Cité des Palmiers offre de nombreux parcs, espaces verts et sites historiques à visiter. Le tour des îles coralliennes n’est que la cerise sur le gâteau, Sanibel et Captiva se disputant l’attention des croisiéristes. Embarquez à Fort Myers et découvrez l’esprit authentique de la Floride !

Pour la petite histoire…

Son nom, Fort Myers le tient du colonel Abraham Myers, une figure importante de la guerre des Sécessions. Les Peaux-Rouges Calusa ont habité la région à l’époque précolombienne. Même si cette tribu s’est éteinte au moment où ces lignes sont écrites, le musée historique parle de ses traditions culturelles. L’Espagne et la Grande-Bretagne se sont disputé le contrôle de la façade maritime de Fort Myers. Plus tard, les États-Unis ont racheté la cité.

À part son rôle clé dans la guerre des Sécessions, l’histoire se souvint de Fort Myers comme d’une ville verte où il fait bon vivre. Elle croulait sous les glaïeuls durant l’occupation hollandaise. Son surnom de « Cité des Palmiers », la ville le doit à l’inventeur américain Thomas Edison, qui lui a fait cadeau de 100 plants de palmiers.

Aujourd’hui

Des milliers de touristes, résidents comme étrangers, font le choix de partir à Fort Myers pour s’assurer de passer d’excellentes vacances à la mer. Sa côte sablonnée est investie d’hôtels de charme, de bars à vins et de restaurants. Le séjour à Fort Myers est inséparable de la plage, de la cuisine aux fruits de mer et des visites culturelles. Mais avec la vingtaine de parcs et de réserves naturelles, on note le triomphe du tourisme nature.

À voir et à faire sur place

Attardez-vous un instant dans le centre-ville et prenez la peine de découvrir le patrimoine vernaculaire. Le boulevard Mc Gregor est incontournable. Bordé par une rangée de palmiers royaux, il rappelle le pacte d’amitié qui lie les États-Unis au Gouvernement cubain.

Ne passez pas à côté du musée historique de Fort Myers qui restitue le passé de la ville dans un ordre chronologique, en commençant par les tribus précolombiennes. Si le sport vous dit quelque chose, l’Art of the Olympians Museum & Gallery est heureux de vous ouvrir ses portes.

Autres monuments célèbres, les propriétés d’Edison et de Ford valent certainement une visite. C’est là que l’inventeur américain passait l’hiver avec Henry Ford, son cher compagnon. Le jardin de la propriété est magnifique, abritant le plus grand banyan américain. Juste à côté de la résidence se trouve le laboratoire d’Edison.

Virée en voilier vers les îles

Des bateaux de plaisance peuvent vous conduire vers les îles au large. L’île Sanibel, avec sa côte déchiquetée remplie de coquillages multicolores, accapare les tourbillons touristiques. La gentillesse de ses habitants, le pittoresque de ses récifs et ses bars à fruits de mer sont à découvrir. Le tourisme ornithologique anime le Darling National Wildlife Refuge, où la gent ailée est au rendez-vous. Plus de 200 spécimens d’oiseaux sont répertoriés dans la réserve, qui représente à elle seule près de 66 % du territoire de Sanibel.

Les adeptes de plages désertes et sauvages s’invitent sur Captiva. Elle est l’île la plus célèbre de l’archipel après Sanibel.

L’île d’Useppa ravit par sa beauté intacte, mais c’est surtout son musée ethnographique axé sur les Indiens Calusa qui participe à sa popularité. En longeant les plages, gardez les yeux ouverts sur les tumuli où se tenaient les fêtes funéraires indiennes.

L’élégance et le luxe s’incarnent sur l’île de Gasparilla, très courue des célébrités. La pêche au tarpon est la deuxième source de revenu de la localité après le tourisme.

Sur Pine Island, le spa et le farniente s’accompagnent d’une parenthèse artistique. L’île explorée par Ponce de Léon grouille de maisons d’art qui lui donnent un air de jeune en plus de soutenir son économie. La localité de Malacha est, à ce titre, très caractéristique.

L’île Estero, quant à elle, a développé une vocation pour les sports nautiques. Les mordus de ski, de claquement de voile ou de parachute s’y plairont.

Si les îles de Fort Myers diffèrent par leurs points d’intérêt, l’écotourisme est leur point commun. Elles font jeu égal par la qualité des criques, des baies et des coquillages. Toutes sont de bons sites d’observation des dauphins et des tortues géantes. La nuit, on peut assister à l’éclosion de jeunes tortues qui se débattent pour atteindre la mer. Pour prolonger la magie, les croisiéristes feront route vers le parc national des Everglades. Mais c’est déjà un autre voyage…

Informations pratiques

Meilleur moment pour partir

Les grands flux touristiques sont enregistrés entre mi-janvier et fin avril. C’est la haute saison à Fort Myers. Le fait de partir hors saison ouvre droit à des remises sur les prix d’hôtels, d’auberges et de campings de vacances. Evitez de partir entre septembre et novembre, période où les ouragans et les cyclones déferlent sur la côte.

Comment y accéder

Il est possible d’arriver à Fort Myers par la voie des airs. L’aéroport de Southwest Florida est desservi par une dizaine de compagnies aériennes opérant des vols ausisi bien domestiques qu’internationaux. Il n’est qu’à 5 km à peine de l’Interstade 75, proche de la plage de Fort Myers. Rejoindre la plage en taxi depuis l’aéroport vous coûtera autour de 50 dollars.

Se déplacer

La pratique du vélo est très répandue dans la ville. En plus d’être un transport économique, le vélo vous permet de profiter du soleil tropical et d’adhérer au tourisme responsable.

Vous aimerez…

  • Savourer les produits du terroir ;
  • Faire la fête à Fort Myers Beach ;
  • Améliorer vos performances en surfing ;
  • Partir à la rencontre des dauphins et des tortues marines ;
  • Faire une navigation de plaisance vers les îles.
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03