Los Angeles

Au sud de la Californie, la métropole de Los Angeles est non seulement un haut lieu du luxe et du glamour, mais aussi une station balnéaire de réputation internationale. Tour d’horizon.

Découvrez les grands attraits de Los Angeles, le paradis des stars

Venir à Los Angeles est un privilège pour les voyageurs de tout âge. À quoi attribuer cette fascination pour la Cité des Anges ? Est-ce à l’illustre enseigne Hollywood apposée sur le mont Lee ? Ou aux tours d’adresse des saltimbanques sur Venice Beach ? Est-ce la joyeuse excitation de rencontrer Lady Gaga, Rihanna ou je ne sais quel star cocasse sur le Walk of Fame ? La meilleure réponse est celle-ci : la mégalopole californienne se présente comme une destination pour tous les goûts. Si le détour dans l’Universal Studios Hollywood est indiscutable, si le parc Disneyland Adventure fait l’unanimité, Los Angeles offre encore beaucoup à visiter. Loin des feux de la publicité, certains sites peu connus comme Silver Lake et Echo Park Lake attireront les âmes romantiques. Ce n’est pas tout. Un nombre important de musées et de galeries d’art ne demande qu’à gâter les culturistes. Profitez d’un séjour en bord de mer à Los Angeles, et revenez ahuri, dépaysé et enthousiasmé de votre road trip en Californie !

Histoire

La région, occupée par les Peaux-Rouges Chumash et Tongvas, reçut une immigration blanche en 1771. Chassés et dépouillés de leurs terres, les Indiens cédèrent la place aux Espagnols. Le pueblo (village) a été créé officiellement en 1781. Le gouverneur Felipe de Neve le baptisa « village de Notre-Dame La Reine des Anges ». C’était donc une bourgade d’à peine quarante personnes réparties en douze familles qui donnera naissance à la ville future de Los Angeles.

Voici, par ordre de chronologie, les évènements notables qui marquent l’histoire de la cité.

1822 : D’ancien comptoir espagnol, Los Angeles tomba aux mains du Mexique. La prise de la ville par l’officier John C. Frémont en 1847 marque la fin du règne mexicain. La ruée vers l’or battit son plein.

4 avril 1850 : Los Angeles fut élevée au statut de « city ». Dix ans plus tard, l’effectif de la population franchit la barre des 5 000. Depuis 1876, un train relie la ville à la côte est.

1914 à 1940 : Les années 1910 virent le cinéma américain prendre de plus en plus d’ampleur, alors que le cinéma européen bat de l’aile, paralysé par la guerre. De grands réalisateurs s’installèrent dans la ville. Naissance du mythe hollywoodien. Avec la cérémonie des Oscars, Los Angeles devint la capitale mondiale du show-business.

2000 - à nos jours : Depuis les deux dernières décennies, on assiste à un processus de renouvellement urbain. Des lotissements de luxe ont investi le centre-ville, et une dizaine de gratte-ciels est sortie de terre. Cela dit, le phénomène de gentrification cache de profondes inégalités sociales. Alors que les étoiles du cinéma louent un penthouse aux murs de verre, des milliers de pauvres s’entassent dans les ghettos.

Aujourd’hui : une ville à vocation touristique

Forte de 3,9 millions d’habitants (plus de 18,5 millions sur l’ensemble de l’agglomération), Los Angeles est la première ville de la Californie et la deuxième ville des États-Unis après New-York. L’économie n’est plus fondée sur les agrumes et les ranchs de bétail, seules les compétitions de rhodéo en gardent la mémoire. Elle repose sur l’industrie cinématographique, les productions télévisées, les représentations théâtrales et culturelles. La Cité des Anges n’a pas volé son surnom de capitale mondiale du divertissement. Que vous soyez cinéphiles, coureurs de musées ou amateurs d’hôtels de luxe, vous ne reviendrez pas déçus de votre circuit. Inspirez-vous de notre sélection pour organiser vos visites touristiques !

Lieux d’intérêt incontournables

Si c’est la première fois que vous voyagez dans la métropole angélienne, quelques attractions méritent une attention spéciale.

Le boulevard Hollywood

Se promener sur le boulevard Hollywood est une expérience inédite que vous n’oublierez pas de sitôt. La célèbre avenue est un emblème culturel de la cité des anges. Les tourbillons touristiques se concentrent près de l’avenue Nord Highland. Ne ratez pas le théâtre chinois, sur le parvis duquel les vedettes de la musique et du cinéma ont laissé des empreintes de pas et de doigts. Dans les boutiques de marque, vous pourrez acheter des articles de mode sur le thème du cinéma américain. Ça vous dit, une casquette à l’effigie de Johnny Deep ?

Le Walk of Fame, l’avenue des célébrités

Ce trottoir de Hollywood Boulevard s’étend de la rue Gower jusqu’à l’avenue La Brea. Très populaire, il est pavé d’étoiles roses à cinq branches baptisées au nom d’une célébrité. Les chanteurs et les acteurs accaparent le plus d’étoiles, mais on compte aussi des présentateurs d’émissions télévisées ou radiophoniques et des icônes de théâtre.

Universal Studios Hollywood

Le glamour hollywoodien se prolonge dans le parc d’attraction d’Universal Studios. Les montagnes russes et les carrousels du parc sont décorés avec des scènes de films et de dessins animés. Les zones consacrées à la saga Harry Potter et à Jurassic World sont les plus populaires du parc.

Parc Disney California Adventure

Il n’y a pas à discuter, le parc Disney California Adventure est la destination numéro un lorsqu’on voyage à Los Angeles en compagnie d’enfants. Les sections du parc abordent un aspect particulier de la Californie : le Los Angeles des années 20, les épopées hollywoodiennes, les parcs naturels de Californie, les joyeuses fêtes foraines, les adresses gourmandes typiques de Monterey et de San Francisco… Entre l’univers fantastique de Mickey Mouse, la comédie musicale de La Reine des Neiges, le dialogue avec la tortue Crush et la mission sauvetage des Gardiens de la Galaxie, sans oublier la traversée de la rivière rapide de Grizzly, les petits auront de quoi tuer le temps. À 30 km au sud-est de la ville.

Parc Knott’s Berry Farm

Premier parc à thème créé aux États-Unis, Knott’s Berry Farm continue de faire ses preuves. Manèges, montagnes russes, canaux à bûches de Timber Mountain… Les adeptes de sensations fortes s’y donneront à cœur joie. De nombreux restaurants affluent sur la place, ainsi que des magasins de hot-dogs, de bonbons et de confitures.

Le musée d’Art contemporain

Dans le quartier d’affaires, le musée d’art contemporain est l’un des plus importants musées de la ville. Immense, la collection couvre la période de l’après-guerre jusqu’à nos jours. L’établissement accueille des expositions permanentes et temporaires ainsi que des rétrospectives d’artistes de renom.

Le Getty Museum

Si vous vous promenez du côté de Brentwood, arrêtez-vous au Getty Museum pour une parenthèse culturelle. Ouvert en 1974, il présente des pièces artistiques en tous genres, allant des huiles sur toile jusqu’aux gravures, sculptures et photographies. Vous y observerez même des enluminures datant du Moyen Âge. Parmi les œuvres exceptionnelles du musée, mentionnons L’Enlèvement d’Europe de Rembrandt, Le Paysage par temps calme de Nicolas Poussin, Le Soleil Levant (Marine) de Monet et la Fin Royale de Paul Gauguin.

Sortie plage à Los Angeles

Le tourisme anime la façade côtière. De magnifiques plages sablonnées sont à voir si vous comptez profiter des plaisirs de la mer ou vous bronzer sous le soleil ardent de la Californie.

Avec ses graffitis, ses danseurs de rue et ses installations sportives, la plage de Venice détient le record de fréquentation.

Près de Malibu, la plage d’El Matador State propose une tout autre ambiance. Des criques isolées et sauvages lui confèrent un cadre romantique. Idéale pour passer une soirée en amoureux.

Apparaissant dans de nombreux films, la plage de Manhattan ne cesse de faire parler d’elle. Les plaisanciers de tous âges y répondent présent, des garçons exhibant leurs muscles parfaits, des filles s’adonnant au beach-volley, et des vieillards reposant à l’ombre d’un parasol, le regard fixé sur les feux du soleil couchant… L’insouciance est le maître-mot.

Dans la partie sud de la ville s’étire la plage de Cabrillo, lovée dans une étroite péninsule. Elle est particulièrement prisée des voyageurs en famille. Entre la planche à voile, le canoë et la randonnée palmée, vous aurez de quoi dépenser votre énergie. Par ailleurs, la plage est un excellent camp de base pour guetter les mammifères marins : durant la période de migration, des baleines bleues et grises bondissent à la surface sous les vivats de la foule.

Informations pratiques

Climat

Le climat de Los Angeles est identique à celui des régions de la Méditerranée. La clémence des hivers et la sécheresse des étés caractérisent ce type de climat. Les températures estivales sont chaudes sans être accablantes : entre 16o C et 29o C.

Quand partir à Los Angeles ?

Compte tenu de son climat, la ville des anges accueille ses grands flux touristiques en juin, juillet et août. Les mois de janvier et de février correspondent au calme de la saison basse. La meilleure saison pour un voyage touristique se situe au printemps et en automne pour ne pas étouffer sous la foule et bénéficier de prix d’hôtels plus avantageux.

Comment s’y rendre ?

L’aéroport international de Los Angeles est la porte d’entrée de la ville pour les étrangers. De nombreuses compagnies aériennes proposent un vol direct depuis la France : Air France, Norwegian et Air Tahiti Nui. Comptez 12 heures d’avion pour un vol Paris-Los Angeles, et 13 heures et demie et plus en cas d’escale.

Vous aimerez…

- Immortaliser en photo les lettres géantes d’Hollywood ;

- Arpenter l’Avenue des célébrités (Walk of Fame) dans le Hollywood Boulevard ;

- Visiter les studios de création ;

- Faire une promenade sur le fronton maritime ;

- Pratiquer des sports nautiques ;

- Admirer la collection grandiose du Musée d’art de Los Angeles ;

- Faire un shopping dans les boutiques de marque.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03