La géographie des USA

La géographie des USA

Les États-Unis, situés en Amérique du Nord, constituent un vaste territoire comptant 50 états fédéraux et un district. Le pays est entouré par le Canada du côté nord et le Mexique dans la partie sud. Sa structure géographique prend la forme d’un gradient est-ouest. L’ensemble du territoire couvre une superficie d’environ 9 631 417 km², répartie en trois grandes étendues avec la Mainland (plus de 7 millions de km²), l’Alaska (près de 1 100 000 km²) et Hawaï (environ 28 000 km²).

Caractéristiques générales

Les États-Unis représentent 20 fois la superficie de la France. C’est le 4e pays le plus vaste du monde derrière la Russie, le Canada et la Chine. Il s’étale sur plusieurs fuseaux horaires, y compris Hawaï et l’Alaska. Formée d’un riche patrimoine naturel, chaque zone géographique du pays possède ses propres caractéristiques. L’immensité du territoire révèle une infinité de paysages distincts formés par des massifs montagneux, d’immenses forêts, de lacs, de plages, de canyons, de déserts…

Le relief des États-Unis

Franconia Notch State Park - New Hampshire

Le relief américain se coordonne tel des bandes parallèles allongées nord-sud et se présente de la manière suivante.

La partie est dévoile les plaines littorales marquant l’arrivée des premiers colons européens. Ceci a engendré la naissance de la Mégalopolis, un groupe d’aires urbaines telles que Boston, New York, Philadelphie, Baltimore et Washington.

Le midwest ou l’ouest intermédiaire expose les Appalaches qui atteignent les Grandes Plaines autour du Mississippi. L’autre côté de ce grand fleuve désigne ensuite le Far West ou l’ouest lointain, où se dressent les montagnes Rocheuses, une impressionnante chaîne de pics tantôt creusée de grands bassins, comme on en trouve dans le Colorado.

Le relief aboutit enfin sur les plaines du littoral Pacifique, ceinturées par des sierras présentant d’importantes dénivellations.

Les grandes régions des États-Unis

Géographiquement parlant, le territoire américain se subdivise en quatre grandes parties. On présente ici tous les détails relatifs à cette répartition.

La côte est

Elle est bordée par l’océan Atlantique et longée par un littoral se déroulant du Canada jusqu’en Floride. Considérée comme étant le berceau historique des États-Unis, voici les régions qu’englobe généralement la côte Est :

- New York, capitale du rêve américain, maintient sa popularité avec la hauteur de ses gratte-ciel ;

- La Nouvelle Angleterre regroupant des villages typiques et une forêt aux allures changeantes ;

- La partie orientale de l’Amérique du Nord jusqu’au centre de l’Alabama où se trouvent le puissant massif de montagnes verdoyantes et d’innombrables vallées, les Appalaches ;

- La frontière canadienne où l’on peut découvrir une riche faune. En allant plus au nord se découvrent les chutes du Niagara.

La côte ouest

On parle ici des régions situées à l’ouest des États-Unis longeant l’océan Pacifique, en allant de la Californie au sud jusqu’à Washington au nord. L’extrême sud de la Californie présente un relief désertique avec des forêts de cactus. La ville de Los Angeles est entourée en partie de la côte et marquée à l’Est par la chaîne de montagne de Sierra Nevada, ainsi que de superbes canyons. Plus au nord se présente l’Orégon et son vaste territoire forestier, composé de conifères, d’innombrables sites lacustres et de hauts plateaux.

Le nord des États-Unis

Marquée par les Grandes Plaines intérieures et septentrionales, cette partie des États-Unis est constituée à l’ouest par le parc de Yellowstone, empiétant sur les états d’Idaho, de Montana et Wyoming. Elle réunit également les montagnes des Appalaches et le massif des Rocheuses, séparant le Nouveau Mexique et le Montana. C’est aussi dans cette zone que l’on retrouve les grands lacs naturels et cours d’eau qui drainent la majeure partie des Grandes Plaines.

Le sud des États-Unis

Le sud des États-Unis est formé, outre de grands vignobles, par des plaines très fertiles où s’étendent de vastes champs de tomates et d’agrumes. Le sud-est inclut entre autres les états de la Floride et de la Louisiane. Ces régions comptent aujourd’hui parmi les plus visitées du territoire américain, grâce aux travaux d’aménagement. La Floride se caractérise surtout par les longues plages de Miami, l’archipel des Keys et la région des Everglades. D’autre part, la Louisiane démontre les allures d’une époque coloniale fusionnant avec une riche nature, constituée en grande partie par des plantations de canne à sucre.

Le sud-ouest indique les états du Texas et du Nouveau Mexique. On y observe un paysage plutôt aride et désertique, tout en offrant un excellent point de vue sur le désert des White Sands. En poursuivant vers l’Arizona, l’Utah ou le Nevada, le changement de décor opère avec les fly geyser ou les interminables lignées de cactus.

Les principaux Fleuves des États-Unis

Le Mississipi

Mississippi : mesurant 3 780 km de long, le fleuve traverse la partie centrale des États-Unis en passant par dix états. Il coule du nord du Minnesota jusqu’au Golfe du Mexique.

Colorado : long de 2 330 km et situé au sud-ouest des États-Unis, il marque la limite entre le Nevada et l’Arizona, puis la Californie et l’Arizona. Ce cours d’eau prend source dans les montagnes Rocheuses et se jette dans le golfe de Californie, en parcourant les états du Colorado, de l’Utah et de l’Arizona.

Rio grande : avec ses 3 037 km, c’est 2e plus grand fleuve des États-Unis après le Mississippi dans toute sa longueur. La rivière naît dans le Colorado, passe au Nouveau Mexique pour dévier ensuite au sud-est, en servant de frontière avec le Mexique où le fleuve prend le nom de Río Bravo.

Arkansas : celui-ci désigne un affluent du Mississippi en traversant les états du Colorado, du Kansas, de l’Oklahoma et de l’Arkansas. Il prend sa source dans les montagnes Rocheuses et se déverse dans le Mississippi. Atteignant 2 334 km de long, c’est le 4e cours d’eau le plus long des États-Unis et représente une importante ressource en termes d’hydrographie.

Ohio : le fleuve qui mesure 1 579 km s’écoule à l’est des États-Unis. Il traverse les états de l'Illinois, de l'Indiana, de l'Ohio, de New York, de Pennsylvanie, du Maryland, de Virginie occidentale, du Kentucky, du Tennessee, de Virginie, de Caroline du Nord, de Géorgie, de l'Alabama et du Mississippi. Il poursuit sa route en direction du nord-ouest pour se précipiter finalement en direction du sud.

Columbia : son cours supérieur se situe dans les Rocheuses canadiennes. Mesurant 2 000 km, c’est le plus grand fleuve en volume qui se jette dans l’océan Pacifique de l’Amérique du nord.

Tennessee : étant le principal affluent de l’Ohio, il coule dans la vallée du Tennessee situé au sud-est des États-Unis. Avec une longueur d’environ 1 000 km, il s’associe avec le bassin versant du Mississippi.

Snake River : ce fleuve prenant la forme d’un serpent coule dans le nord-ouest des États-Unis. Il mesure 1 670 km de long et c’est le plus long affluent du fleuve Columbia.

Les lacs aux USA

Les États-Unis comptent 5 grands lacs qui se situent entre les zones frontalières des États-Unis et du Canada. Ils s’étendent sur une superficie totale de 245 000 km², soit l’équivalent de la moitié de la France, comprenant :

Le lac Supérieur (82 103 km²) : désigne le plus profond des 5 lacs avec ses 406 m et le plus grand lac d’eau douce du monde. Les deux tiers se trouvent aux États-Unis et le reste au Canada.

Le lac Ontario (19 011 km²) : il est délimité au nord par le Canada et au sud par l’état de New York. Le lac se relie aux autres par un canal appelé Welland mais aussi par le Niagara. De forme allongée, il représente le plus petit des 5 grands lacs.

Le lac Huron (59 600 km²) : prenant la forme de deux poches, le lac est départagé entre les États-Unis et le Canada puisqu’il se situe en plein centre de l’Amérique du nord. Sa trajectoire débute en recevant les eaux du lac Supérieur et par le Détroit du Mackinac, pour finir sa course dans le lac Érié.

Le lac Érié (25 700 km²) : c’est le moins profond des 5 lacs en atteignant 64 m au maximum dans les fosses profondes. Il se classe 13e lac naturel du monde. Recevant les eaux venant de l’Huron par le biais du lac Sainte-Claire, celui-ci se déverse vers l’Ontario par la rivière Détroit et les chutes du Niagara.

Le Lac Michigan (57 750 km²) : il se situe au nord des États-Unis, à l’ouest du lac Huron et au sud du lac Supérieur. Le Détroit de Mackinak constitue son principal émissaire, permettant de rejoindre les quatre autres lacs. Un canal le relie au fleuve Mississippi pour le ramener au golfe du Mexique. Par ailleurs, c’est le seul lac qui s’implante entièrement sur le territoire des États-Unis.

Chicago sur les berges du lac Michigan

Autres lacs

Certains états de l’union américaine possèdent d’importants réservoirs d’eau, parmi lesquels on peut découvrir :

- le Grand Lac Salé, situé au nord-ouest de Salt Lake City dans l’Utah ;

- le lac salé de Pontchartrain au sud-est de la Louisiane ;

- Powell, retenu par le barrage de Glen Canyon, un lac artificiel créé sur le fleuve Colorado ;

- le lac Utah situé dans le nord de l’état de l’Utah, à proximité des villes Provo et Orem ;

- Tahoe, un grand lac alpin d’Amérique du Nord avec 501 m de profondeur, bordant la Californie et le Nevada ;

- Mead, le plus grand réservoir d’eau et important lac artificiel des États-Unis, situé entre le Nevada et l’Arizona ;

- le lac Almanor, situé dans le comté de Plumas au nord-est de la Californie, formé par un barrage hydroélectrique de 40 m de haut.

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03