Central Park

En plein milieu de Manhattan, Central Park, l’immense poumon vert de New York, accueille près de 36 millions de visiteurs par an. Tour d’horizon de ce parc emblématique des États-Unis.

Situé au cœur de l’arrondissement de Manhattan, le célèbre parc urbain déploie 341 ha d’espaces verts avec une pelouse bien entretenue, une riante fontaine et un lac aux proportions démesurées. Les adultes pourront jouir du jogging ou d’une balade à vélo, tandis que les jeunes passeront des moments inoubliables dans le zoo, qui abrite de grands mammifères élevés en captivité. Des évènements en plein air se tiennent périodiquement sur la place. Que vous voyagiez en famille, en groupe d’amis ou en solo, un adepte de spa luxueux ou de voyage en sac à dos, venir au Central Park est un must lors d’un séjour à New York. Loin de l’effervescence de la métropole, retrouvez-y la détente et le repos dont vous avez besoin.

Histoire du parc urbain

Le parc vit le jour en 1869. Ce n’est pas de bon gré que la mairie a acheté ce terrain de pâturage sur l’île de Manhattan. Les habitants lui ont forcé la main en réclamant avec insistance l’aménagement d’un oasis de verdure dans la capitale. Cédant à leurs requêtes répétées, la Ville de New York lança un appel d’offres à l’intention des architectes paysagistes. L’idée est de créer un parc urbain, qui intègre des éléments paysagers, protège la vie sauvage et offre des possibilités d’évasion pour les familles. Il convient de noter qu’en 1830 New York comptait autour de 200 000 habitants. Les gratte-ciels et les usines technologiques se multipliaient dans l’agglomération. Un espace de récréation était le bienvenu.

Le coût total du chantier s’éleva à 500 milliards de dollars américains. La mise en œuvre du projet n’a pas été une affaire facile. Des familles pauvres ont dû être expulsées et relogées ailleurs, 500 000 plants d’arbres ont été reboisés, et des tonnes de rochers, abattues. Le chantier a duré 13 années avant d’être achevé complètement et 5 ouvriers y ont trouvé la mort. Les explosifs employés à briser les blocs de rochers ont causé des accidents.

Bien que le Central Park ait ouvert ses portes dès 1869, il y a fort peu de ressemblance entre son visage d’hier et d’aujourd’hui. Les visiteurs n’avaient pas droit à autant d’animations et de loisirs. L’ouverture du zoo - l’installation la plus récente du parc - remonte à 1964. 

Aujourd’hui : le parc d’attraction le plus visité en Amérique

Le Central Park n’est pas seulement un lieu de pique-nique prisé des New-Yorkais ou le parc le plus visité aux États-Unis. Au-delà de sa vocation touristique, il constitue un endroit iconique dont la région fait son orgueil et sa fierté. Le nombre de films et de feuilletons télévisés américains qui ont été tournés au parc ne saurait se compter aux doigts de la main. En y flânant, les lecteurs de bandes dessinées reconnaîtront la forêt magique où les schtroumpfs ont atterri après avoir été poursuivis par le sorcier Gargamel. Le château du Belvédère est le même qui apparaît dans la Forteresse de Makiling, épisode de la saga Largo Winch. Venir au Central Park, c’est partir à la découverte de l’un des parcs les plus connus et les plus médiatisés de la planète.

À voir et à faire au Central Park : les incontournables

La fontaine Bethesda

En avançant le long de l’allée The Mall, vous atteindrez la fontaine Bethesda. Conçu par l’architecte Law Olmsted, ce superbe plan d’eau est l’endroit le plus populaire du parc. Des buvettes et des wagons-restaurants affluent près de la fontaine. Vous pourrez prendre un casse-croûte, profiter d’une pause lecture sur l’un des bancs de l’avenue, ou jeter des miettes de biscuits aux pigeons.

Le château du Belvédère (Belvedere Castle)

Le parc est pourvu de monuments notables, au nombre desquels figure le château du Belvédère. Vous le trouverez au cœur de Central Park, accroché à une petite colline. C’est un castel écossais aux allures néogothiques. Son nom, le Belvedere Castle le tient du point de vue qu’il offre sur le lac et les gratte-ciels de l’île. Inoubliable !

La pelouse Sheep Meadow

Cette verdoyante prairie livre le touriste au farniente. Les citadins s’en servent comme d’une plage. Ils ont l’habitude de s’y bronzer, d’y faire du jogging et d’y pique-niquer en famille. La vue sur la ville de Manhattan n’est que la cerise sur le gâteau.

Le zoo de Central Park

Peuplé d’espèces emblématiques de la faune nord-américaine, le zoo du Central Park est un rendez-vous pour les passionnés d’animaux. Ne le ratez sous aucun prétexte si vous venez escortés d’enfants. Après l’exposition, il faut visiter la ferme pédagogique où les ados pourront entrer en contact et interagir avec les mammifères.

Outre le zoo, bien d’autres attractions amuseront les enfants : le manège populaire mis en service en 1870, le spectacle de marionnettes adapté sur le modèle des théâtres suédois, ou des tours en barque sur l’un des lacs du parc. L’observation des oiseaux migrateurs comblera les petits et les grands.

Le Laster Rink

Le Lasker Rink présente un double visage. En été, il accueille un champ de patinage sur glace : la course, la danse et le patinage artistique animent les pistes. Au retour des beaux jours, la patinoire laisse place à une immense piscine publique. L’accès de ladite piscine est gratuit.

Les animations musicales

Un peu mélomanes ou avec une fibre artistique ? Çà tombe à propos, une diversité d’artistes new-yorkais donnent des concerts en plein air près de la fontaine, depuis les talents en herbe jusqu’aux chanteurs de renommée. Mais ce n’est pas tout. Bien plus d’animations vous attendent à Central Park. Notre conseil est simple : vous venez, vous explorez la fontaine, le joli château et les lacs, et ensuite vous vous laissez guider par les envies du moment.

Infos pratiques

Prix d’entrée

L’entrée est libre tant pour les touristes résidents qu’étrangers, mais les activités de loisirs dans l’enceinte du parc sont payantes. Le site est également accessible aux personnes à mobilité réduite.

Horaires d’ouverture

Le parc est ouvert tous les jours de 6 h jusqu’à 1 h du matin. Ce large créneau horaire donnera une marge de manœuvre aux plaisanciers pour faire le tour du parc : se balader sur la pelouse, admirer le Bredde Castle et observer la faune et la flore.

Comment s’y rendre ?

L’accès de Central Park est facile en empruntant les transports communs : le bus ou le métro. 

En métro : Les lignes A, B, C, D et 1 desservent la zone sud-ouest du parc ; les trains à grande vitesse 2 et 3 desservent la zone nord-est ; les lignes 4, 5 et 6 desservent la zone est ; enfin, les lignes N, Q et R s’arrêtent dans la zone sud du parc.

En bus : Des lignes de bus traversent les sections du parc. Dans quel endroit du parc souhaiteriez-vous vous rendre ? De cette question dépendra le choix du bus.

6 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03