Cratère à tête en diamant (Diamond head)

Avec son majestueux cratère volcanique, le Diamond Head est un but d’excursion apprécié lors d’une escapade sur l’île d’Oahu, la troisième île d’Hawaï par sa dimension. Tour d’horizon.

Diamond Head, un monument naturel exceptionnel d’Hawaï

Le besoin d’air pur et la soif de grands espaces attirent des milliers de curieux au parc d’État de Diamond Head. L’attraction phare ? Un volcan éteint âgé de 150 à 200 milliers d’années qui s’élève à 260 pieds au-dessus du niveau de la mer et toise fièrement l’île d’Oahu. Pour les colons anglais, c’était une tête de diamant à cause des cristaux de calcite brillants sur la plage voisine qu’ils ont pris à tort pour du diamant.

Les Hawaïens, trouvant que le tuf volcanique forme une bosse rocheuse rappelant la nageoire dorsale du thon, le baptisaient Le’ahi. Les voyageurs, quant à eux, apprécient la joie de marcher sur les bords de la caldeira, la prise en photo du phare historique qui apparaît sur le timbre-poste des États-Unis ainsi que la vue à couper le souffle sur Honolulu et l’océan Pacifique. Sans l’ombre d’un doute, le parc d’État de Diamond Head est une halte obligée pour un voyage grandeur nature sur l’archipel d’Hawaï.

Histoire géologique du site

Le cône de tuf volcanique est sorti de terre il y a environ 300 milliers d’années à la faveur d’une éruption. Il fait partie de la chaîne de volcans Ko’olau dont le réveil au fond de la mer aurait eu lieu il y a 2,6 millions d’années.

Le cratère occupe une surface d’environ 140 hectares. Les coulées de lave débordent des limites du cratère à cause de l’explosion. Dans le jargon scientifique, ce type de formation est communément appelé « tuf ».

Diamond Head se trouve à une altitude de 762 pieds. En mesurant à partir de la base du cratère jusqu’au sommet, on constate que la tour montagneuse s’élève à 560 pieds.

De type monogénétique, le volcan n’a connu qu’un seul épisode d’explosion. Plus de 150 000 ans se sont écoulés depuis cet évènement. Il a dormi depuis, devenant l’objet de convoitise des géologues chercheurs et des plaisanciers. Avant son succès touristique, le Diamond Head était un poste de contrôle militaire.

Aujourd’hui : une attraction touristique populaire

D’après les responsables du parc, le Diamond Head accueille plus de 3 000 visiteurs par jour. L’accessibilité du cratère, les installations de pique-nique, les hôtels et les plages sablonneuses aux alentours font de Diamond Head une destination touristique à la mode. Beaucoup de tour-opérateurs proposent la randonnée jusqu’au cratère dans les circuits sur mesure à Hawaï passant par Pearl Harbor, Diamond Head et Waikiki.

À voir et à faire au parc d’État de Diamond Head

Quel touriste est monté au sommet de Diamond Head sans songer à la vue imprenable sur Honolulu, la capitale d’Hawaï, et les plages de l’océan Indien ? Si le soleil est de la partie, on peut distinguer clairement l’île de Molokai à côté.

Il existe plusieurs façons ludiques d’approcher le cratère. Un guide audio peut amuser les marcheurs en donnant des détails sur le passé militaire de l’endroit. Des pistes cyclables sillonnent la montagne. Des circuits au soleil couchant sont proposés pour regarder le fond du cratère prendre des coloris romantiques.

L’ascension du volcan demande entre 1 heure et demie et 2 heures selon la capacité et l’endurance des randonneurs.

La route est entièrement pavée, et des rampes d’appui offrent un gage de sécurité. Certains tronçons du sentier présentent tout de même des escarpements, aussi la prudence est de mise pour éviter les chutes et les glissades. Préparez-vous à passer dans le tunnel de Kahala avant d’atteindre la caldeira. Achevé en 1940, ce tunnel secret était un asile pour les tireurs. Si vous avez peur des espaces sombres et exigus, l’aventure sera quelque peu éprouvante. Ne perdez pas courage. Un superbe panorama vous attend tout au bout du sentier !

Deux attractions méritent un petit arrêt sur la route menant jusqu’au cratère : le phare historique, construit par le Service de garde côtière des États-Unis, et le fort Ruger, qui faisait office de camp de base militaire durant la Seconde Guerre mondiale. Le premier est une haute tour blanchie à la chaux. Le fort Ruger était un bunker fortifié où étaient jadis entreposées des munitions et des ouvrages d’artillerie. Un centre de contrôle des lignes aériennes a été construit sur le site depuis 1963, mais il a fermé ses portes en 2007.

Avancez avec précaution au moment de gravir les 99 marches menant au fort militaire. Portez des chaussures solides et antidérapantes. L’aide d’une lampe de poche peut être opportune pour avoir l’assurance de ne pas trébucher. Entre le fort Ruger et le sommet, il vous faudra gravir 54 dernières marches. En comptant le retour, le trajet total est de 2,5 km.

Informations pratiques

Horaires et frais d’entrée

Le parc est ouvert 7j/7 de 6 h à 18 h, y compris les jours fériés. La dernière heure d’accueil des visiteurs est à 16 h 30, compte tenu du temps nécessaire pour faire la promenade. L’accès du parc est payant. Le droit d’entrée est fixé à 1 $ par piéton et 5 $ par véhicule. Un conseil : venez tôt le matin si vous voulez fuir la horde de touristes et bénéficier de températures plus modérées.

Meilleure période pour visiter Diamond Head

Les pires mois pour visiter le cratère sont juin, juillet et août. À cause de la chaleur étouffante qui gravite autour de 34,7o C, l’été est une saison morte pour le tourisme. Les pics de fréquentation sont observés au printemps et en hiver. Le tuf iconique se visite également en automne, mais les orages et la neige peuvent être venir compliquer la journée.

Comment se rendre au Diamond Head ?

Pour rejoindre le parc d’État de Diamond Head depuis la capitale, vous êtes libre de prendre le bus ou de louer une voiture. Si vous choisissez la première option, rendez-vous à l’avenue Kuhio dans le quartier de Waikiki et prenez la ligne 23. Demandez au chauffeur du bus de vous déposer au Diamond Head. Le bus s’arrête juste à deux pas du cratère. Comptez 10 minutes de marche entre l’arrêt et le début du sentier.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03