Parc national de Crater Lake

Connu pour son lac incroyablement bleu, né d’une caldeira volcanique, le parc national de Crater Lake est une étape incontournable de l’Oregon. Le point.

Crater Lake, un joyau caché de l’Oregon

Aucun lac aux Etats-Unis n’égale la profondeur du Crater Lake. Ses eaux sont d’un bleu éclatant, rappelant la couleur d’un ciel d’été. Dans un cadre montagneux compris entre 1 210 et 2 120 mètres d’altitude, des volcans éteints, des pinacles rocheux, des ruisseaux et des forêts de conifères complètent le tableau. Une invitation perpétuelle à l’escalade, à la pêche et aux loisirs nautiques. Des voiliers de plaisance peuvent vous emmener vers Wisard Island et les autres îles voisines. Pas d’excuse qui tienne, lorsqu’on sait que des lodges et des chalets de luxe sont préparés pour les touristes. Que vous programmiez une journée en famille, une fugue romantique ou une randonnée pure et dure dans le sud de l’Oregon, venir au Crater Lake est une bonne idée !

Histoire

Légende tribale autour du lac

La tribu Klamath, qui occupe la région depuis des siècles, pense que le lac tire son origine d’une légende héroïque : une dispute éclata entre les anciens dieux, Llao, qui commande en enfer et Skell qui commande sur la terre à propos d’une demande en mariage rejetée. Llao était tombé amoureux de la fille de Skell, mais celle-ci refusa sa demande. Blessé dans son orgueil, Llao se vengea en crachant du feu sur les habitants. Skell, entendant les plaintes des pauvres gens, engagea la bataille contre Llao. Il en sortit victorieux. En mourant, le feu de Llao fut englouti par les flots.

Histoire géologique du lac

Les géologues donnent une interprétation moins poétique mais plus authentique : une éruption volcanique s’est produite sur le mont Mazama. Cela remonte aujourd’hui à plus de 7 700 ans. Au fil des siècles, la caldeira s’est remplie de masse d’eau alimentée par les précipitations et la fonte des neiges, donnant naissance au Crater Lake.

Le premier Européen à l’explorer est John Wesley Hillman. C’était en 1853. Ébloui par la teinte bleue du lac, le pionnier l’appela Deep Blue Lake. Plus tard, le site fut renommé Crater Lake. Pour protéger l’intégrité du lac et ses ressources écologiques, le gouvernement d’Oregon l’éleva au statut de parc national en 1902. En effet, le lac s’est avéré être une zone humide importante pour la ponte, la nidification et la reproduction des oiseaux. L’initiative vient de William Gladstone Steel, un entrepreneur richissime qui s’est dévoué corps et âme à la préservation du site.

À voir et à faire à Crater Lake

C’est grand, c’est rond, un bleu intense aussi bleu que le firmament… Le Crater Lake niché au sud de l’Oregon est un patrimoine naturel et géologique hors du commun. Il constitue le cœur du parc national de Crater Lake, qui est à ce jour l’unique parc de l’Etat. Il n’est alors pas surprenant que le lac accueille chaque année plus de 420 000 visiteurs.

Le lac de cratère est l’attraction phare du parc. Son plan circulaire, son diamètre important et ses berges rocailleuses ne laissent aucun doute quant à son origine volcanique. Empruntez le sentier Rim Drive pour sillonner la caldeira. Celui-ci décrit une boucle de 50 km. La largeur du lac est de 25 km, sa longueur 30 km, et sa profondeur est de 590 m. Admirez l’étendue d’eau douce la plus profonde des États-Unis et la septième de toute la planète !

Randonnée au Parc de Crater Lake

Plus d’une piste de randonnée serpente dans le parc. La plus populaire est sans doute le Castle Crest Wildflower Trail. Ce sentier facile est à la portée de tous. La caldeira est perdue de vue ; à la place, on trouve des ruisseaux et des plantes à fleurs poussant à tout-va. L’ascension du mont Scott, le plus haut sommet du parc, est réservée aux plus aguerris. Une vue à couper le souffle les attend depuis ses 2 721 mètres d’altitude. Le lac, les îlots et les montagnes boisées sont regroupés dans un étonnant panorama.

La marche vous paraît épuisante ? Pas d’inquiétude. Les principaux points de vue peuvent être atteints aisément en véhicule en suivant les routes bitumées. En arrivant par le sud, un premier arrêt s’impose au Sun Notch Viewpoint. La vue est agréable ; on distingue clairement le bateau en ruines bercé par les flots. En reprenant le volant, les points de vue se succèdent sur le chemin : Discovery Point, Sinott Memorial Look, Watchman Overlook, etc. On rencontre parfois des bestioles insolites, comme les écureuils terrestres qui sont plus agiles au sol que dans les arbres ou encore les casse-noisettes d’Amérique auxquelles les forêts de pins servent d’habitat. Au bas de l’ancien poste de contrôle des feux de brousse, le Watchman Overlook offre peut-être le plus ravissant coup d’œil sur le lac.

Une virée en bateau est de rigueur après les prises photographiques. Filez à la rencontre de Wizard Island - île du sorcier en français - et de Phantom Ship, l’épave d’un bateau qui aurait jadis échoué sur les rivages. Pour votre information, la baignade n’est autorisée que sur Wizard Island, où l’eau est peu profonde.

À savoir avant de partir

Horaires et prix d’entrée

Le parc n’a pas d’heures d’ouverture ni de fermeture, ce qui donne le champ libre aux randonneurs. Néanmoins, les autorités forestières interdisent les visites entre l’automne et le printemps.

Un droit d’entrée s’applique aux véhicules de tourisme qui circulent dans le parc. En haute saison, les frais s’élèvent à 30 $ par voiture et 25 $ par moto. En basse saison, les frais sont de 25 $ par voiture et 15 $ par moto. Les gardes vous remettront un permis d’entrée qui a 7 jours de validité.

Quand partir ?

A l’instar de la région montagneuse des Cascades, le Crater Lake connaît un climat de type alpin. Des chutes de neige importantes sont enregistrées d’octobre à juin. Pour visiter le lac de cratère par beau temps, choisissez vos dates entre juillet et septembre. Mais veillez tout de même à emporter des vêtements couvrants, une doudoune, une cagoule ou un passe-montagne. Les nuits sont sensiblement froides. Prévoyez aussi de l’anti-moustiques.

Comment y accéder ?

Le Crater Lake est facilement accessible par la route depuis les villes de Sacramento, de Portland ou de Seattle. Il se trouve à une heure et demie de route de Medford.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03