Parc national des Canyonlands

Véritable merveille du désert, le parc national des Canyonlands est, avec ses hoodos, ses arches et ses canyons profonds, l’un des plus beaux joyaux de l’Utah, État du sud-ouest des États-Unis.

Tout ce qu’il faut savoir.

Arche des Druides, Colline d’Éléphant, mesas dominant le désert rouge et poussiéreux… L’environnement géologique des Canyonlands n’en finit pas d’impressionner les amoureux d’écotourisme. Deux célèbres rivières marquent les limites du parc : le Colorado et le Green River ; au contact des eaux, les roches se sont altérées, des canyons aux crevasses colorées sont apparus, des siècles d’érosion ont transformé cette terre désolée et aride en une merveille.

C’est la patrie des Navajos et des Paiutes, devenue l’eldorado des chercheurs d’or vers le milieu des années 1860. C’est toute la magie du désert qui définit l’âme et l’identité de l’Utah. C’est enfin un but de balade convoité pour qui aiment les grands espaces. Si les joies de la randonnée sont garanties, le parc des Canyonlands se prête également à tous les sports d’aventure de votre choix, du rafting en eaux vives jusqu’au parapente, en passant par la marche, l’équitation, l’escalade libre ou le vélo tout-terrain.

Sans plus tarder, offrez-vous une excursion au parc national des Canyonlands et découvrez toute la splendeur de l’Ouest américain.

Où se trouve le parc national des Canyonlands ?

La ville de Moab, au sud-est de l’Utah, abrite deux aires protégées : les Arches et les Canyonlands. Vous prenez la route pour Canyonlands ? C’est un plan parfait. Un très beau parc naturel, établi en plein milieu du plateau de Colorado, mais dont l’accès est relativement difficile. Le parc déploie 1 300 km2 d’espaces sauvages : la section la plus accessible du parc est Island in the Sky. Le centre d’accueil des visiteurs dans cette section est à 40 minutes de route de la localité.

Pour la petite histoire…

Le parc des Canyonlands a été institué en 1964 en vertu d’un arrêt du Parlement. Il est peu connu et moins visité que les Arches voisines. La première inspection du site par les Européens a eu lieu en 1868 ; la mission a été dirigée par le professeur John Wesley Powell. Dans un but de reconnaissance, le géologue voulait descendre le Green River et le Colorado. Avant l’arrivée des colons, le site a été habité voici des milliers d’années par des tribus amérindiennes vivant de la chasse et de la cueillette. Les ruines d’habitations taillées dans le roc laissent entendre une occupation permanente du site à compter de l’ère commune. Les descendants de ces tribus sont les Pueblos, les Navajos et les Paiutes. À l’heure actuelle, ils se réfugient encore dans ces solitudes désertiques.

Le patrimoine géologique du parc

Faisant partie du plateau de Colorado, le parc des Canyonlands présente les paysages grandioses typiques du Far West : falaises de grès, aiguilles de fée, amphithéâtres, canyons sillonnés de lac et de rivière, sans oublier le sable rouge et brûlant du désert… La notoriété du parc repose sur ses formations géologiques uniques.

Les activités à faire au parc national des Canyonlands

Le parc est divisé en trois parties : L’Île dans le ciel (Island in the Sky), Les Aiguilles (The Needles) et Le Labyrinthe (The Maze). Chaque zone diffère par sa topographie et ses curiosités géologiques. L’Island in the Sky détient le record de fréquentation grâce à son abord facile ; elle est la plus proche du centre urbain, et l’ascension ne demande aucun matériel spécifique. Le parcours des Needles est un peu plus ardu. Quant à se rendre au Maze, autant l’oublier tout de suite. Il se trouve dans une région laissée-pour-compte et privée d’installations touristiques.

« Que voir et que faire au parc des Canyonlands ? », se demandent sûrement la plupart d’entre vous. La bonne nouvelle, c’est que l’Island in the Sky offre de multiples possibilités de randonnée. Elle est située à une altitude plus élevée par rapport aux deux autres sections, ce qui est synonyme de vue panoramique. Les photographes seront comblés !

Voici les incontournables :

- Le Shafer Canyon

Depuis ce point de vue, les visiteurs auront droit à un joli coup d’œil sur le plateau du Colorado et la Shafer Trail, la route traditionnelle empruntée par les chercheurs d’or. La popularité du Shafer Trail n’est plus à démontrer. Vous pourrez la traverser à pied ou en jeep.

- Le Grand Viewpoint

Ne manquez ce point de vue sous aucun prétexte. Le Grand Viewpoint passe pour offrir une vue à 360o sur le plateau. Sous votre objectif, les gorges et les ravins ressemblent à un immense labyrinthe calcaire.

- La Mesa Arch

Cette splendide arche naturelle est également à découvrir. La route pour y parvenir n’est que de 500 mètres et n’exige pas d’efforts trop pénibles. La vue vous laissera le souffle coupé. Depuis la Mesa Arch, une étonnante perspective réunit le Colorado, le Green River et un amphithéâtre de grès.

- Les sports extrêmes

Les canyons, les falaises rocailleuses et les rivières constituent un terrain de jeu inépuisable. Entre rafting, kayak, saut de falaises, alpinisme et VTT, les sportifs auront de quoi dépenser leur énergie.

- L’observation de la faune

Rendez-vous sur les sommets montagneux pour voir nos amis à plumes : aigles, busards, vautours… Ce sont les seules créatures observables durant la journée. Si votre but est de vous lancer sur les trousses des animaux typiques du désert, réserver une expédition nocturne est une bonne idée. La vie animale est riche dans le parc, mais elle n’est active que la nuit. En compagnie d’un ranger, partez à la rencontre des lynx, des pumas, des cerfs et des rats-kangourous.

En revenant de votre circuit, vous conviendrez que le parc des Canyonlands compte parmi les meilleures destinations d’écotourisme de l’Ouest américain.

Informations pratiques

Frais d’entrée

Le péage est fixé à 30 $ par voiture. Les gardes vous délivreront une autorisation de circulation qui sera valable une semaine. Si vous comptez rester longtemps, optez pour l’America The Beautiful Pass, un laissez-passer de 80 $ qui vous permettra de visiter plusieurs parcs à prix réduit.

Heures d’ouverture**

Les dates d’ouverture ne sont pas les mêmes durant la haute et la basse saison :

- Mars à décembre : le centre d’accueil d’Island in the Sky est ouvert 7 jours sur 7

- Janvier à mars : le centre d’accueil est ouvert le vendredi, le samedi, le dimanche, le lundi et le mardi.

Les horaires d’accueil sont compris entre 9 h et 16 h, l’heure de clôture étant plus souple durant la haute saison.

Dans les environs

Le tour des Canyonlands terminé, poursuivez votre road trip en vous arrêtant au parc national des Arches. La beauté naturelle de Moab ne se limite pas à ces deux parcs, d’autres sites naturels sont à voir et à visiter.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Remy de "Vacances America". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 9 70 44 02 03